NEWS COMMANDER CONTACT BLOG
Juliette Laffon

Juliette Laffon

Hajdu
2016
292 pages, broché.

Monographie sur le sculpteur Étienne Hajdu.

Format : 19,5 x 27 cm
ISBN 978-2-37229-014-2
Prix : 34 euros

Commander

Étienne Hajdu, sculpteur français né en 1907 en Roumanie et décédé à Paris en 1996, travaille la pierre, le marbre, le cuivre, le plomb, l’aluminium et le bronze dans un style dépouillé tout en ellipse. Il a également une œuvre sur papier conséquente : « Je dessine pour avoir la liberté d’imaginer ». Inspiré par la figure humaine et la nature, cet héritier de Brancusi et de Arp considère le volume comme le réceptacle de l’émotion. La célèbre galeriste Jeanne Bucher lui écrivait : « Ce que vous écrivez de la nature, où le moindre insecte doit avoir le traitement d’un Dieu, est l’expression la plus pure de ce que signifie l’Art ». Grand Prix national de sculpture en 1969, sa renommée atteint son apogée dans les années 1960, où il entretient une amitié avec le Président Georges Pompidou, collectionneur d’avant-garde.


Juliette Laffon, ancienne directrice du musée Bourdelle, chez qui Hajdu avait commencé sa formation à son arrivée à Paris en 1927, établit une monographie de ce sculpteur dont la notoriété a dépassé les frontières françaises : « L’œuvre rare et singulière de Hajdu, sensible, d’une sensualité discrète mais non dénuée de violence dans ses bas et hauts-reliefs en métal, doit être reconsidérée à l’aune de notre regard d’aujourd’hui ».

Étienne Hajdu, French sculptor born in Romania and died in Paris in 1996, worked on stone, marble, hammered aluminium and lead, in a concise and elliptical style. He worked, as well, on paper : "I draw to have the liberty to imagine". Inspired by the human figure and the nature, this spiritual heir of Brancusi considered volume as a receptacle of the emotions. The famous art dealer Jeanne Bucher wrote : "What you write about nature, where the slightest insect must be treated like a God, is the purest expression of what Art signifies." Grand Prix national de sculpture in 1969, his fame was on top in the 1960’s, when he was a close friend of President Georges Pompidou, an avant-garde collector. Juliette Laffon writes monograph of the sculptor whose notoriety expanded beyond the French boundaries : "the rare and singular work of Hajdu, sensitive, of a discrete sensuality, not excluding a certain violence in his metal high and low-reliefs, has to be reconsidered through our todays perception". Étienne Hajdu could not hope for a better hommage by the former head of the musée Bourdelle, the sculptor with whom he had his first artistic formation.
site design by Olivier Classe
built with indexhibit