NEWS COMMANDER CONTACT BLOG
Jean-Philippe Pernot et Didier Cry

Jean-Philippe Pernot et Didier Cry

Doux-Leurre
2006
72 pages, broché

39 photos et 10 pastels - Textes de Jean-Philippe Pernot et Didier Cry. Il a été tiré 99 exemplaires en tirage de tête avec une photographie originale de l’artiste.


Français

Ouvrage à quatre mains de Jean-Philippe Pernot et Didier Cry, mêlant textes, photos et pastels. Ils ont conçu ce livre comme une conversation photographique et picturale, Didier s’offrant comme modèle pour exprimer ses douleurs, ses souffrances et son ultime témoignage. Celui-ci a accepté de se faire photographier à l’hôpital et chez lui au cours des derniers mois de sa vie. Mises à nu, souffrance et douleur n’empêchent pas cet homme de célébrer la vie dans tout ce qu’elle a de plus beau : l’amour (avec son mariage à l’hôpital), l’amitié, l’art (avec ses pastels) et enfin ce qui fait le propre de l’homme, son humanité : le rire. C’est en effet grâce à une bonne dose d’humour et d’autodérision que Didier Cry parvient à mettre la maladie à distance. Ses phrases à l’ironie ravageuse ne peuvent que nous toucher : « fumer tue, vivre aussi » ou « moi si je gagne au loto, je m’achète un scanner », ou encore « le cancer du poumon, il n’y a rien de mieux pour arrêter de fumer ». Ultime défi contre la mort et la solitude qui s’emparent petit à petit du livre, clôturé par le texte d’adieu de Jean-Philippe Pernot à son ami. Il n’y a aucune fascination morbide ni voyeurisme dans cet ouvrage, simplement une envie débordante de vivre et de rire jusqu’au bout. Hommage émouvant à la vie et à l’amour. Avec son dernier livre Silences, dont la parution précédait de quelques jours son décès, Didier Cry signait son départ avec un ultime hommage à la Baie de Somme qu’il affectionnait particulièrement.

English

This four-handed piece by Jean-Philippe Pernot and Didier Cry mixes texts, photographies and pastels. This book was conceived as a photographic and pictural conversation, with Didier as a model expressing his pain, sufferings and last account. The latter accepted to be photographed in the hospital and in his home during his last few months of life. Outbursts, sufferings and pain did not stop this man from celebrating life and all the beauty it has to offer : love (hospital wedding), friendship, art (with his pastels) and what makes a man so human: laughter. Indeed, it is with a great deal of humour and self-derision that Didier Cry managed to take a step back from his illness. His strikingly ironic sentences can do nothing but move us : « smoking can kill, living too » or « if i win the lottery, i’ll by a scanner », or also « lung cancer, there’s nothing better to stop smoking ». As an ultimate challenge, death and loneliness take over the book as pages go by ; Jean-Philippe Pernot puts an end to this struggle with a text saying farewell to his friend. There is no morbid fascination or voyeurism in this book, simply an overwhelming will to live and to laugh.


Tirage : Édition courante
Format : 210 x 200 mm
ISBN 2916067-06-X
Prix : 18 euros

Commander
site design by Olivier Classe
built with indexhibit